26 nov. 2012

Mini Palais...Maxi Déception...

...Et encore je me suis arrêtée à une seule rime, car j'ai eu plein de compositions en tête, maxi addition, maxi erreurs de facture, maxi lourdeur du serveur...bref, maxi n'importe quoi!

La déco de l'immense salle se veut assez branchée, avec des statues en plâtre disposées sur les étagères, et des tables trés espacées profitant du volume offert à une clientèle sélect, très ouest parisien. Bref une ambiance de happy few régnant sur la somptieuse salle.




Venons-en à l'essentiel, les assiettes! Moi qui me réjouissait de pouvoir enfin tester les encornets pil pil, plat phare de la carte et qui a eu son heure de gloire sur tous les articles du Mini Palais, eh bien c'est fini! il ne figure plus sur la carte, ça commence bien! Idem pour le burger de foie gras! Les escargots me font bien de l'œil, mais vérification faite en cuisine, il n'y en a plus, un samedi soir à 21h, voilà qui est fâcheux! Pour le reste les entrées ne m'emballaient pas autant (cœur de sucrine, sardines, bof bof) Sans conviction aucune nous avons finalement opté pour le tartare de thon rouge et le guacamole. Ce choix se révèle certes rafraîchissant, mais sans aucune nouveauté, avec ce regret de se dire, « j’aurai pu le faire à la maison », alors que l’intérêt même de commander au restaurant c’est de pouvoir être un tant soit peu transporté… Heureusement que le fois gras nous a rehaussé le moral et enchanté les papilles, excellent sur une tartine, ce fût indéniablement le seul bon souvenir du dîner.




Avec l’arrivée des plats tout se gâte ! Mon filet de merlan regorgeait d’arrêtes, la première est un accident, la deuxième une coïncidence, la troisième me fait regretter mon cher poissonnier… Et ce n’est pas l’accompagnement qui va sauver le naufrage, quelques feuilles de tétragone, un ersatz d'épinard appartenant à la famille des légumes oubliés, et comme dirait Thierry Marx «  On a bien fait de les oublier… »  ... Autre déconvenue avec le poulet de Bresse, supposé être accompagné de xxx aux lardons. Nous avons gentiment demandé à notre serveur s'il y avait moyen de remplacer la garniture, il n'est jamais revenu depuis nous confirmer la chose, mais ô surprise voilà de la purée qui arrive avec le poulet, le tout à 27€, OMG! Nous lui avons fait part de notre mécontentement, la moindre des choses aurait été de nous donner la liberté de choisir la garniture, pour nous consoler il nous a rapporté un autre bol de purée, qu'il n à pas hésité à facturer!!! Et que nous n avons pas hésiter à réclamer auprès du maître d hôtel...bref passionnant!






Pas la peine de m'arrêter sur le dessert, on avait partagé une crème brûlée qui a failli me brûler les nerfs vu qu'elle était surfacturée au final... Étant donné que tout leur système de commande est automatique et que tous les desserts sont au même prix je trouve ce dernier incident étrangement bizarre... Le sentiment amer d'être pris pour des pigeons ne m'a pas lâché depuis, et deux mois après j'en reviens toujours pas que de telles pratiques puissent exister. Je croyais naïvement qu'aucune adresse ne pourrait détrôner Goumard du podium de l'impéritie, mais voilà c'est fait!


.
Alors il ne s'agit pas d'un article 100% à charge, car malgré la liste des préjudices déjà énoncés, il ne faut pas oublier qu'il y a de la place pour les groupes, énormément d'espace, qu'on a pu rester de 21h jusqu'à 1h du matin sans aucune remarque de la part du personnel, qu'on pouvait aisément s'entendre sans gêne. Des avantages certains gâchés par une assiette quelconque et des erreurs édifiantes de service. Donc au final on a une adresse qui veut jouer dans la cour des grands mais avec une petite assiette et un service d'amateur, je crains que l’arbitre ne sorte finalement un carton rouge pour ce jeu inégal ! Ceci confirme mon premier avis lors d’une visite qui date déjà de juin 2011, force est de constater que rien n’a changé et qu’on ne risque pas de m’y retrouver une troisième fois ! Hasta la vista ! 

Le mini palais
3 Avenue Winston Churchill  75008 
Tel: 01 42 56 42 42
www.minipalais.com/

Aucun commentaire: